louis_aliot_perpinya_la_clau

« Un polytechnicien et un énarque, autoproclamés compétents pour en arriver à se faire retoquer par la préfecture des Pyrénées-Orientales… sur l’une de leur compétence… et on s’étonnera que la ville de Perpignan soit dans cet état de désastre économique et social avec le système Alduy ! ».

Me Louis Aliot, vice-président du Front national (FN), conseiller régional des P-O, n’a pas mâché ses mots contre le président de Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération (PMCA), Jean-Paul Alduy (UDI), et sa Cour en apprenant que, hier, l’assemblée des élus de l’Agglo avait dû voter de nouveaux statuts pour l’Agence de Développement Economique de l’Agglo, l’ADE, récemment créée par Jean-Paul Alduy sur des statuts élaborés par Me Romain Grau, conseiller municipal délégué de la Ville de Perpignan, conseiller communautaire PMCA en charge des Affaires économiques, avocat spécialisé en droit fiscal et des entreprises…

L’Agglo a dû en arriver là parce que les services de l’Etat à Perpignan (Préfecture) lui auraient demandé de revoir sa copie quand à la forme juridique de l’ADE.

« Ils vont – ils le sont déjà ! – être la risée de tout le monde », s’exclame Me Louis Aliot. « Comment peuvent-ils encore donner des leçons ? Et que penser des Pujol, Mach et autres Calvet qui continuent de dire Amen à tout ? (…). Ne parlons pas de Jean Codognès, qui aujourd’hui demande des comptes au tandem Alduy-Grau sur cette ADE, alors que Romain Grau fut son poulain ! C’est quand même Jean Codognès qui nous a présenté Romain Grau comme une grosse légume économique, qui est en partie responsable de la situation… ».

Article de :  » Ouillade.eu  »